Blog

LA CLEAN BEAUTY C’EST QUOI ?

A l’instar du « Clean Eating » (Manger Sain), la « Clean Beauty » revendique des produits de beauté plus sains, sans ingrédients toxiques pour la santé ni pour l’environnement.

 

D’OU VIENT CE MOUVEMENT « CLEAN BEAUTY » ? 

La Clean Beauty puise ses origines aux Etats-Unis, où la réglementation cosmétique interdit seulement 30 ingrédients dans la composition des produits contre plus de 1300 en Europe. Lorsque l’info est tombée et a été relayée par de grands influenceurs comme Gwyneth Paltrow, les américaines ont commencé à regarder de plus près la composition de leurs crèmes et à s’inquiéter de l’innocuité des produits qu’elles s’appliquaient sur leur peau. Et ce phénomène s’est étendu rapidement en Europe et dans le Monde entier.
En France, pays reconnu pour son expertise cosmétique, la révélation du magazine UFC Que choisir en mars 2015 dénonçant 13 produits toxiques ou dangereux pour la peau présents dans nos produits de beauté quotidiens et fait office de détonateur. C’est un choc pour les français qui prennent tout à coup conscience qu’ils ne peuvent plus faire aveuglément confiance à leurs marques favorites. Un éveil des consciences est en marche. https://www.quechoisir.org/decryptage-produits-cosmetiques-telechargez-notre-carte-repere-des-molecules-toxiques-n11449/
 Alors que les ventes du secteur de la cosmétique stagnent ces dernières années, la cosmétique naturelle et bio a connu en France une croissance 22,7 % en 2017*.  Et en un an au niveau mondial, la recherche du #cleanbeauty a augmenté de 429% (198% en France), donnée divulguée par TRYBEDYNAMIC au CEW pas plus tard que la semaine dernière.
 Cet engouement pour une cosmétique plus respectueuse de la santé n’a pas échappé aux distributeurs, qui consacrent désormais des corners entiers à la cosmétique clean, comme Sephora, Beauty Success ou certaines pharmacies. De nouveaux concepts de cosmétiques plus sains et responsables apparaissent chaque jour et les grandes marques commencent à proposer des compositions sans phtalates, silicones, parabènes, etc.
Mais quelles sont les substances à éviter ? Comment être sûre que mon produit ne me veut que du bien et matche avec mes valeurs ?

 

Comment savoir si un produit est « clean » ?

En théorie, un produit dit « clean » devrait être exempt de tout ingrédient suspecté d’être dangereux pour la santé ou la planète. Parmi les ingrédients néfastes, on retrouve notamment, par ordre de priorité : les ingrédients suspectés d’être cancérigènes (BHA, PEG, Diéthanolamine, certains colorants…), les perturbateurs endocriniens (phénoxyéthanol, parabènes, phtalates, triclosan, les antioxydants BHT et BHA, les benzophénones contenus dans les produits solaires ), les ingrédients nocifs pour l’environnement et les animaux comme l’huile de palme ou les silicones et autres huiles minérales qui cumulent tous les risques précités tout en étant occlusives, sans qualité nutritionnelle pour la peau, comédogènes,  irritantes mais aussi  très polluantes  pour l’environnement car non biodégradables.  Et pourtant elles sont présentes dans de très nombreux produits !

clean at sephora

Le problème, c’est qu’il n’existe pas aujourd’hui de label « clean » universel attestant de la sanité d’un produit. Pour preuve, certaines enseignes comme Sephora ou Target aux Etats-Unis ayant créé des labels « clean », afin d’aider leurs consommateurs à s’y retrouver, autorisent toujours entre autres le phénoxyéthanol. Et certaines marques parmi les plus reconnues, continuent encore en 2019 tout en se revendiquant « green » à lancer des produits contenant cet ingrédient. Certainement au % autorisé par la législation mais négligeant l’effet cocktail auquel leurs consommateurs sont exposés.

 

clean beauty04
On  peut s’en remettre à des applis mobiles pour nous aider à détecter ces substances. Il en existe aujourd’hui plusieurs : Clean beauty, INCI, Yuka, Quelcosmetic, qui aident les consommateurs à déchiffrer les listes d’ingrédients aux noms parfois barbares.
Mais on peut aussi se demander si un produit non bio est « clean » ? Car quid des pesticides (cancérigènes) qui se retrouvent dans les végétaux que l’on utilise dans la composition des produits ? Et ça les applications ne le détectent pas.

 

LABEL BIO = ZERO RISQUE ?

Faut-il alors se tourner vers les labels bio ? Nous vous en parlons dans le prochain article de notre blog.
En attendant ouvrez l’œil, scannez vos codes-barres, et attention au greenwashing !
 
Crédits: article écrit en collaboration avec Fiona Bazzana
LA CLEAN BEAUTY C’EST QUOI ?
facebook Twitter linkedin youtube instagram